Ambassades du Sénégal : Karim Wade place ses hommes.

Après avoir échoué sur le plan politique, Karim Wade compte-t-il faire main-basse sur l’appareil d’Etat ? Sans bruit ni tintamarre, le fils du Président place ses hommes un peu partout. Ces derniers jours les membres de la génération du concret « contrôlent » les ambassades stratégiques. Seulement au ministère des affaires étrangères, la colère gronde et les véritables diplomates ne comprennent pas l’attitude de Me Madické Niang, le patron de la diplomatie sénégalaise.

Ambassades du Sénégal : Karim Wade place ses hommes.

Le feu couve au ministère des affaires étrangères. Selon nos informations, des Conseillers des Affaires étrangères et autres cadres sont mécontents de leur marginalisation. De plus en plus des sources affirment la mainmise trop prégnante de Karim Wade et de la génération du Concret sur les affaires étrangères avec la complicité tacite du ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères Me. Madické Niang. « Du moins, on constate que les amis de Karim Wade ou ses affidés s’accaparent des postes d’ambassadeurs et autres de la diplomatie en dehors de toute logique et de toute expérience. » soulignent nos interlocuteurs.

Pour preuve, selon des sources proches du ministère, on assiste à une sorte de « dégadioïsation » des affaires étrangères et la montée en puissance des amis de Karim Wade. « Tous ceux qui sont considérés comme proches de l’ex ministre sont sur le point d’être dégommés, s’ils le sont déjà. Cela a déjà commencé avec la nomination de Fatou Daniel Diagne comme ambassadeur du Sénégal à Washington en remplacement de lamine Bâ. Il est estampillé proche de Cheikh Tidiane Gadio. L’ambassadeur du Sénégal en Inde, Amadou Bocoum, plus connu sous le nom de Sidy Bocoum est sur la ligne de mire de la Génération qui convoite le poste » disent-elles.

Baba Wone ancien ministre de la culture et ex membre de l’Anoci, chargé des questions religieuses est pressenti pour le poste de l’ambassadeur du Sénégal au Canada avec comme siège Ottawa.

Les pourfendeurs du Chef de la diplomatie sénégalaise rappellent que la Génération du Concret a placé Maimouna Sourang Ndir à l’ambassade du Sénégal à Paris. Toutes ces nominations sont décriées par les diplomates des affaires étrangères qui soulignent l’inexpérience des nouveaux ambassadeurs.

« En plus ils sont placés dans des ambassades stratégiques qui demandent non seulement une fine connaissance de la géopolitique internationale mais également une finesse dans la gestion de la diplomatie. »

Nos sources se demandent comment le ministre des affaires étrangères laisse faire à sa guise la génération du concret là ou naguère l’ancien ministre Cheikh Tidiane Gadio avait catégoriquement refusé de céder aux désidératas des concrétistes.

Au ministère des affaires étrangères, les responsables ne veulent pas pour le moment parler de cette affaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :