ASSISES DE THIES – MODOU DIOUF DER ECOPE 15 ANS DE TRAVAUX FORCES

La Cour d’Assises de Thiès a condamné l’accusé Modou Diouf Der à 15 ans de travaux forcés. L’homme avait tué sa femme en novembre 2006 parce qu’elle avait refusé d’entretenir des relations sexuelles avec lui.

Devant la barre, Modou Diouf Der a tout simplement reconnu les faits. « J’ai poignardé ma femme parce que malgré mon insistance, elle a refusé d’entretenir des relations sexuelles avec moi. Je ne voulais pas la tuer. J’étais juste remonté contre elle », se défend l’accusé.

Un moyen de défense qui, aux yeux de l’avocat général, représentant le ministère public, est inopérant. Ce n’est pas parce que sa femme refuse de coucher avec lui qu’un homme a le droit de lui ôter la vie, rétorque l’avocat général qui estime que l’accusé avait bel et bien l’intention de tuer son épouse. Il a ainsi requis une condamnation à 20 ans de travaux forcés.

L’avocat de la défense s’est évertué à faire comprendre à la Cour que son client n’a jamais eu l’intention de tuer sa femme. Au moment des faits, il était en colère. Ce qui a altéré son jugement. L’avocat pense que Modou Diouf Der ne jouissait pas de toutes ses facultés au moment des faits. Il a, en conséquence, demandé à la Cour de disqualifier les faits en coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Après délibération, la Cour a déclaré l’accusé coupable de meurtre et l’a condamné à 15 ans de travaux forcés.

Les faits se sont déroulés le 04 novembre 2006 au village de Darou Fall. Cette nuit là, Modou Diouf Der a voulu entretenir des relations sexuelles avec sa femme Mame Diarra Fall. Mais elle a refusé de se donner à lui. Son insistance n’y fera rien. Entré dans une colère noire, Modou l’a poignardé avant de s’enfuir.

Grièvement blessée, la dame est évacuée au poste de santé de la localité avant d’être transférée à l’hôpital régional de Thiès. En cours de route, elle décède.

Les éléments de la brigade de gendarmerie de Mboro, informés, ont alors ouvert une enquête et finiront par arrêter le meurtrier dans un village périphérique. Il a par la suite été déféré au terme de sa garde à vue, inculpé de meurtre et placé sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt et de correction de Thiès.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :