Archive pour juillet, 2010

Affaire Diombass Diaw : La fille qui l’a filmé nu accable le cabinet du ministre Oumar Sarr (Entretien)

Posted in politique, senegal, société on juillet 30, 2010 by larevelation news
Affaire Diombass Diaw : La fille qui l'a filmé nu accable le cabinet du ministre Oumar Sarr (Entretien)
C’est ce mardi que la quasi-totalité du cabinet du ministre, Oumar Sarr, sera devant la barre du tribunal correctionnel de Dakar pour divers chefs d’inculpation suite à une citation du parquet. Mais déjà les langues se délient sur cette affaire. Dans un entretien accordé au magazine Week-End, l’auteur du film vidéo mettant en scène, nu Diombass Diaw, rival politique du ministre à Dagana, se confie et dit regretter son geste. « Je n’aurais jamais du filmer Diombass », dit Khadija Mbaye au journal. « Ils (les policiers, ndlr) m’ont demandé qui m’avaient envoyée. Sans hésitation, je leur ai dit que c’était Abdou Salam Sarr, Abdou Aziz Diop, Djiby Gaye. Ils m’ont demandé ensuite où officiaient exactement ces gens-là. Je leur ai dit qu’ils sont tous au ministère de l’habitat et que ce sont des proches du ministre Oumar Sarr », a dit Khadija Mbaye, interrogé par le journal. Au directeur de cabinet de Oumar Sarr, Abdou Aziz Diop, qui soutient ne pas connaître cette dame, Khadija répond : « Ce n’est pas vrai. Quand Abdou Azi Diop m’a remis les 100 000 FCFA, le bar devait fermer. On est descendus discuter dans la voiture d’Abdou Aziz Diop. Il y avait lui, Djiby Gaye, Ramdane et moi. On parlait de l’argent qu’il devait me donner, du passeport diplomatique et du travail ». Puis, elle assène : « Je n’ai reçu que 400 000fcfa, Abdou Salam me disait qu’il était gêné, parce que Abdou Aziz Diop a bloqué l’argent. Il m’a affirmé que le ministre d’Etat Oumar Sarr a donné l’argent depuis longtemps et que c’est Abdoul Aziz qui a retenu l’argent ».
Publicités

Talla Sylla : la banlieue sera le cimetière des ambitions de Karim Wade

Posted in politique, senegal, société on juillet 30, 2010 by larevelation news

La banlieue dakaroise, devenue le centre d’intérêt de Karim Wade, sera le cimetière de ses ambitions, a promis Talla Sylla, dans une interview parue dans le journal Le Quotidien. Au slogan la Génération du concret, le fondateur de la coalition Bennoo Taxawal Senegaal oppose la Génération du salut et rappelle qu’il a pratiquement le même âge que Karim Wade, à deux années près. «Karim Wade a quasiment mon âge à deux ans près, mais quand je discutais avec ses parents, alors opposants, des problèmes du Sénégal, il jouait dans la piscine. Quand je manifestais ou allais en prison pour libérer son père, Karim était absent. Aujourd’hui que son père l’a forgé à coups de décrets, il peut se sentir pousser des ailes.

A son le pouvoir ne s’hérite pas, il se mérite, je lui ajoute, rime pour rime, que le mérite non plus ne s’hérite pas», a déclaré le leader du Jëf-Jël. Seul Macky Sall est présent selon lui dans la banlieue et les autres régions du pays. Mais pas pour longtemps, promet Talla Sylla : «Nous avons lancé l’opération Vacances du Wallu, qui est une campagne de solidarité des Jeunesses du Jëf-Jël avec les populations des zones sinistrées. A la place d’une exploitation électoraliste de la misère, nous avons opté pour une solidarité active, discrète et sincère, donc efficace.»

Interpellé sur le rapport du Sénat sur l’affaire des commissions de la Sudatel, Talla Sylla est d’avis que Pds est devenu depuis longtemps une blanchisserie. Et qu’un Sénat dont 65% des membres sont nommés par le père, lave plus blanc que blanc le fils Wade, ne signifie rien. « Mais quand viendra le temps de la dégurgitation, Goxxi (en wo lof), lui et les siens vont tous payer», a-t-il martelé.

VIVIANE CHIDID : Les Raisons d’un come-back raté

Posted in people, senegal, société on juillet 30, 2010 by larevelation news

La chanteuse Viviane Ndour qui a déjà sorti deux singles semble éprouver toutes les difficultés du monde pour mettre sur le marché son dernier album. La Reine du Jolof band qui est encore managée par Bouba Ndour tarde à proposer au public son nouveau produit. Disposant indéniablement d’une véritable machine, Viviane marque dangereusement le pas pour cette fois et cela ne manque pas d’intriguer les mélomanes. Malgré les innombrables annonces, le fameux album bien nommé « Wouyayoye » accuse un énorme retard. Les raisons de ce jeu de cache-cache avec le public nous sont données par ses proches qui lui conseillent d’ailleurs d’épouser une hygiène de vie beaucoup plus zen.

L’artiste recommence timidement à se produire au Yengoulène et passe des moments de flottement dus à une grosse fatigue. La diva qui ne dédaigne pas les virées nocturnes ne se reposerait pas assez du goût de ses proches. Une hygiène de vie plus adaptée serait un plus pour elle qui a occupé une place de choix dans le milieu musical sénégalais. Viviane ne serait pas au meilleur de sa forme sur le plan vocal. Elle veut jouer sur le temps en attendant de retrouver la plénitude de ses moyens. L’ancienne douce de Bouba Ndour compte sur son image et sa popularité pour faire patienter les fans qui ne cessent de se poser des questions sur cette étrange conduite. Finalement la sortie de sa cassette est annoncée pour la Korité.

Toujours est-il qu’elle a passé des moments de flottement reflétant son trop plein de sorties nocturnes. Elle gagnerait à mieux gérer sa carrière et à s’auto-discipliner.

En l’espace de trois mois, elle a sorti deux singles qui cartonnent et, pour le moment, elle est à bout de souffle pour mettre sur le marché le produit bien fini. Son orchestre le Jolof Band, joue également les prolongations car la reine est très fatiguée et ne se produit plus aussi régulièrement que par le passé. Des musiciens comme le solide Jeannot et le percussionniste Bakane ont vite fait de trouver des piges ailleurs. Sa dernière prestation à Bercy ne finit pas encore d’alimenter les chroniques. En effet, la torride mbouroise a interprété son fameux tube « Lamb Ji » accompagné de Ibou Ndour aux claviers, mais visiblement pas très à l’aise. Et son numéro peu abouti a laissé pantois plus d’un spectateur. Pire, quand elle a assuré les chœurs sur deux ou trois titres du Super Etoile, on ne la sentait pas trop.

Tout cela expliquerait peut-être son étrange conduite. Nos sources braquées au niveau de sa maison de production nous soufflent que toute son équipe cogite pour essayer de trouver une solution à cette triste situation. En attendant, le public prend son mal en patience et se laisse berner par les deux singles déjà disponibles. A l’Artiste, nous osons croire que la belle interprète de « Lamb Ji » retrouvera rapidement toute sa splendeur et son talent pour le bonheur de tous.

Faux baccalauréat : six étudiantes et un directeur d’école sous les verrous

Posted in senegal, société on juillet 30, 2010 by larevelation news

Six étudiantes ainsi que le directeur de l’établissement privé « Chez Cheikhou », C. O. Diouf, ont été arrêtés par la Division des investigations criminelles et formellement accusés de trafic de faux diplômes et inscriptions frauduleuses dans des établissements d’enseignement supérieur. Le directeur de l’établissement privé « Chez Cheikhou » est incarcéré à la prison centrale de Rebeuss tandis que les six étudiantes sont devenues pensionnaires de la prison pour femmes de Liberté VI. Selon le journal L’As, C. O. Diouf était le cerveau d’un vaste réseau de fabrication de fausses attestations de réussite au bac.

Les étudiantes arrêtées ont bénéficié de ses services et ont réussi à s’inscrire à la Faculté des Lettres, à l’institut technique de commerce (Itecom) et à l’Institut supérieur de management (Ism). La plainte des autorités de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a été à l’origine de l’arrestation des étudiantes et du directeur d’établissement. Le Recteur a, en effet, découvert que des collégiens ajournés lors des examens du Bac avaient réussi à s’inscrire.

La Dic, saisie de la plainte, a élargi son enquête aux instituts privés dakarois. Plusieurs directeurs d’écoles ont ainsi été convoqués et invités à déposer la liste de tous les étudiants inscrits et les attestations qu’ils ont produites. La vérification a permis à la Dic de mettre la main sur 6 fausses bachelières » qui, interrogées, ont dénoncé le directeur de établissement Chez Cheikhou, C. O. Diouf.

YOUSSOU NDOUR: PERSONNE NE PEUT M’IMPOSER MON RYTHME EN POLITIQUE

Posted in politique, senegal on juillet 28, 2010 by larevelation news

Entré officiellement en politique lors de son grand Bercy 2010, l’artiste sénégalais de renommée internationale qui était à Montreux et au Montjoux Festival a annoncé à ContinentPremier qu’il a son propre rythme de communication et que personne ne pourra lui imposer une méthodologie autre que la sienne sur son entrée en politique suite à ses déboires avec le régime de Abdoulaye Wade. Il a aussi balayé d’un revers de la main les accusations portant sur un supposé détournement des fonds qui lui ont été alloués par la Fondation Bennetton dans le cadre de son projet Birima.

Youssou Ndour sera bien présent aux élections présidentielles et législatives de 2012. A ceux qui en doutent, il donne rendez-vous déjà en 2011, année pendant laquelle il étudiera les différents projets de société proposés par les candidats qui veulent remplacer le Président Wade à la direction du pays. Il assure qu’il n’est pas lui – même candidat mais qu’il soutiendra un candidat ou une coalition de partis. Il n’exclut pas pour autant de soutenir l’actuel locataire du Palais de l’Avenue Léopold Sédar Senghor.

Karim Wade à Boubacar Bâ :  » Fiche moi la paix… »

Posted in politique, senegal on juillet 28, 2010 by larevelation news

Le président de l’Office pour l’emploi des jeunes en banlieue (Ofejban) n’oubliera pas de sitôt la visite de Karim Wade dans la banlieue. Le fils du président de la République n’a pas voulu descendre de sa voiture à la vue de jeunes arborant des tee-shirt aux effigies de Rimka et de Boubacar Bâ. Suffisant pour que Wade-fils soit dans une colère noire.  » Boubacar, fiche moi la paix je n’ai vraiment pas besoin de cela », dit Karim à Bâ. Ce dernier de répondre  » non ce n’est pas moi ». Karim, tout rouge lui lance alors.  » C’est bien toi. Qui est sur la photo ? ». L’histoire ne dit pas si Wade fils a finalement pu descendre de sa voiture, mais ce coup de colère de Karim Wade en public est une première.

Sur instruction du chef de l’Etat, les taxi  » iraniens » lèvent leur mot d’ordre de grève

Posted in politique, senegal, société on juillet 28, 2010 by larevelation news

L’information émane du secrétaire général du syndicat des travailleurs des transports routiers Cnts-fc. Selon Gora Khouma que nous avons rencontré c’est vers 14 heures ce mardi qu’une personnalité de l’Etat lui a demandé sur instruction du chef de l’Etat, de lever le mot d’ordre de grève. A l’en croire, le Président de la République est tout à fait disposé à ouvrir des négociations afin que les taximen et la banque (BDS) trouvent une solution à l’amiable. Car, il n’est pas normale ajoute-t-il que des centaines d’emplois soient ainsi compromis au détriment de milliers de familles. Pour une sortie de crise, selon toujours Gora Khouma, les chauffeurs de taxis sen Iran ont d’ailleurs exigé à la banque de revoir à la baisse le versement mensuel de 200 000 à 150 mille Fcfa, mais celle-ci y oppose un niet catégorique. «Je demande aux chauffeurs de reprendre le volant, ceux qui ne sont prêts à respecter ma parole, n’ont qu’à prendre leurs responsabilité. Car, il n’y a plus de craintes, tout ce qui arrivera, notamment avec les huissiers sera pris en charge par le chef de l’Etat qui a pris le dossier en main», fait savoir le syndicaliste. A noter qu’à l’insu du chef de l’Etat en périple à travers le monde, le Premier ministre, le Président de l’Assemblée nationale, une délégation du Sénat, le Président du Conseil Economique et Social entre autres ont tour à tour rencontré les taximen grévistes.