SERIE DE MANIFESTATIONS A DAKAR : 1 mort, plusieurs blessés, la mairie de Médina Gounass saccagée

Une personne tuée par des gardes forestières, déclenchant ainsi une émeute à Soumbédioune, l’intervention des éléments du Groupement mobile d’intervention (Gmi) et la fermeture de la Corniche Ouest. Ce qui a occasionné une dizaine de blessés. Pendant ce temps, les habitants de la banlieue ont battu le macadam et brûlé la mairie de Médina Gounass pour protester contre les sommations qui leur ont été envoyées. Ils doivent se préparer à quitter leurs maisons pour rejoindre les sites de recasement. Une décision du Premier-ministre.

Un pêcheur du nom de Tapha Sarr a été tué par trois balles sur la poitrine par les gardes forestières en faction aux îles Madeleines. Motif : il a dépassé la zone de délimitation au-delà de laquelle il est interdit de pêcher.

Ses camarades, excédés sont descendus dans la rue, brûlant des pneus et barrant la corniche Ouest à la circulation. Ils se sont attaqué au siège des agents des eaux et forets sis près de la Cour suprême et ont saccagé et brûlé tout le matériel qui s’y trouvait.

Non contents de cela, ils ont fait face aux éléments du Groupement mobile d’intervention (Gmi) pour une bataille sans merci. Les policiers ont dû faire tonner les grenades lacrymogènes et user de balles en caoutchouc pour les contenir. Du coup, plusieurs blessés ont été déplorés.

Le corps de la victime a été acheminé à la morgue par les sapeurs-pompiers.

Au moment où la Corniche Ouest s’embrasait, la banlieue était également mise sens dessus-dessous par des populations surexcitées qui veulent envoyer un signal fort au premier-ministre. Souleymane Ndéné Ndiaye qui leur a fait envoyer des sommations pour qu’elles préparent leurs bagages et rejoindre des sites de recasement prévus durant l’hivernage.

Ce que les habitants de la banlieue ne veulent pas entendre.

C’est pourquoi, ils sont descendus dans la rue. Les policiers de Guédiawaye, renforcés par des éléments du Groupement mobile d’intervention ont été obligés de batailler ferme pour les contenir. Les forces de l’ordre n’ont pu éviter que les manifestants saccagent la mairie de Médina Gounass.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :