La mosquée de Ground Zero, le projet qui embarrasse Obama

La mosquée de Ground Zero, le projet qui embarrasse Obama

Le projet d’ouverture d’une mosquée aux abords de Ground Zero pourrait empoisonner la campagne des démocrates à quelques mois d’élections cruciales pour Barack Obama © Ron Sachs/ABACAPRESS.COM

// <![CDATA[// <![CDATA[
document.write('’);

// ]]>Click here to find out more!

Dans l’État de New York, l’élection du prochain gouverneur se jouera, à l’automne, autour de l’ouverture controversée d’une mosquée près de Ground Zero. Le projet, initié par un imam pourtant réputé pour sa grande modération et défendu par le maire de la « Grosse Pomme » Michael Bloomberg, déchire la classe politique. L’édile sans étiquette y voit un symbole de paix et de tolérance, mais les conservateurs ne l’entendent pas de cette oreille.

Au mieux, ils jugent le projet indélicat pour les familles de victimes des attentats du 11 septembre 2001. Au pire, ils y voient une véritable insulte à la mémoire des morts. Le républicain Rick Lazio a donc mis au défi son adversaire démocrate Andrew Cuomo de participer à un débat exclusivement centré sur cette question. Quant au candidat des ultra-conservateurs du Tea Party, Carl Paladino, il a déjà fait savoir que, s’il était élu, il pèserait de tout son poids pour empêcher la création de cette mosquée.

Argument de campagne

Car c’est de la jeune mouvance Tea Party qu’émergent les critiques les plus virulentes. À trois mois des élections cruciales de mi-mandat où seront remis en jeu la totalité des sièges de la Chambre des représentants, le tiers de ceux du Sénat et certains postes de gouverneurs, la formation populiste, née en 2009 après l’élection de Barack Obama, a entrepris de surfer sur la vague islamophobe. L’un de ses dirigeants, Mark Williams, n’a pas hésité à dénoncer la construction à New York d’un bâtiment destiné au « culte du dieu-singe des terroristes ».

La nouvelle formation ultra-conservatrice contribue à alimenter des mouvements de protestation au-delà des frontières de l’État de New York. Ainsi, en Californie, dans le Tennessee ou le Wisconsin, ces groupuscules luttent désormais contre d’autres projets de mosquée ou de salle de prière, leurs membres affichant sans détour leur rejet de l’islam. En Caroline du Nord, c’est cette fois un candidat républicain à la Chambre des représentants qui reprend l’argumentation du Tea Party et reconnaît remporter un vif succès dès lors qu’il s’attaque à la mosquée de Ground Zero.

Obama silencieux

Deux poids lourds de l’opposition conservatrice se sont également empressés de s’inviter dans le débat. L’ex-candidate à la vice-présidence, Sarah Palin, proche du Tea Party, et Newt Gingrich, ancien président républicain de la Chambre des représentants, ont exprimé leur vive opposition au projet. Ce projet de mosquée « poignarde les coeurs », a lancé Sarah Palin, le 18 juillet dernier, appelant les « musulmans pacifistes » à le « répudier ». « Il ne doit pas y avoir de mosquée près de Ground Zero tant qu’il n’y a pas d’église et de synagogue en Arabie saoudite », a renchéri Newt Gingrich.

L’affaire devient embarrassante pour la Maison-Blanche, qui s’est jusque-là bien gardée de toute déclaration. Barack Obama a beaucoup à perdre, les échéances électorales de l’automne pouvant réduire considérablement sa marge de manoeuvre et peser sur la présidentielle de 2012, à laquelle Sarah Palin et Newt Gingrich songent déjà. Combien de temps encore Obama, qui a été accusé d’être un musulman « caché » par ses plus fervents détracteurs lors de la campagne présidentielle, pourra-t-il garder le silence ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :