Rencontre avec le pasteur qui veut brûler le Coran

Terry Jones, ce pasteur américain qui créé la polémique, confirme à FranceSoir.fr qu’il brûlera  bien des exemplaires du texte sacré le 11 septembre prochain.

Le pasteur Terry Jones Le pasteur Terry Jones © SIPA France-Soir. Votre journée internationale pour brûler le Coran indigne jusqu’à Barack Obama en personne. Irez-vous jusqu’au bout ?
Terry Jones.
Je suis déterminé. La situation est trop grave pour abandonner maintenant. Chaque jour, l’islamisation de l’Amérique progresse. Nous voulons alerter l’opinion sur cette menace et lancer un message aux musulmans, leur disant que la charia ne serait pas la bienvenue aux Etats-Unis.

FS. Comment avez-vous eu l’idée de cette journée ?
TJ.
C’était il y a environ un an. Nous venions d’installer sur la pelouse de notre église, The Dove World Outreach Center à Gainesville (Floride), des pancartes sur lesquelles était inscrite la phrase « Islam Is Of The Devil » (« L’islam appartient au Diable ») lorsqu’ un collaborateur a suggéré que nous organisions un autodafé du Coran. Je n’ai pas hésité.

FS. Sur quoi vous basez-vous pour dire que l’islam est un danger pour les Etats-Unis ?
TJ.
En juillet dernier, un tribunal a invoqué le Coran dans l’acquittement d’un musulman accusé de battre et violer sa femme (le jugement a été renversé en appel, ndlr). En Europe, je sais que l’Allemagne est confrontée à des problèmes similaires. Je l’ai vu sur le terrain lorsque j’étais pasteur là-bas.

FS. Avez-vous lu le Coran ?
TJ.
J’en ai lu quelques passages. Je dois avouer que j’en ai une connaissance limitée.

FS. Le commandant des forces internationales en Afghanistan David Petraeus affirme que votre autodafé pourrait faire grossir les rangs d’Al Qaeda.
TJ.
Nous mesurons le pour et le contre, mais le message que nous voulons faire passer est trop important. Nous ne pouvons plus attendre. Croyez-moi, je m’en serai bien passé : j’ai encore reçu une menace de mort aujourd’hui et le FBI visite régulièrement l’église. Si des musulmans brûlaient la Bible, je serai en colère, bien sûr. Mais je ne deviendrai pas terroriste pour autant.

FS. Comment réagissez-vous aux attaques de votre propre famille religieuse sur le caractère non-chrétien de votre initiative ?
TJ.
Je suis triste que les miens réagissent de la sorte. L’Eglise ne prend plus position sur les problèmes moraux. La Bible ne lui importe plus, tout ce qui l’intéresse, c’est de ménager ses fidèles pour garder leur argent. Le problème en réalité, n’est pas l’islam, mais la faiblesse de l’Eglise. L’Amérique est en train de perdre son identité chrétienne et les chrétiens doivent réagir. Nous avons besoin d’une renaissance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :